Accueil » Technologies » L’armure d’Iron Man est en développement par l’armée américaine

L’armure d’Iron Man est en développement par l’armée américaine

Pendant que les toto comme moi rêvent d’être des super héros dans leurs rêves après avoir vu Iron man, les américains sont déjà à la phase de conception réelle. En effet, les forces spéciales américaines veulent développer une armure comparable à celle portée par le super-héros du film ‘Iron Man‘. Cette armure offrira aux soldats une meilleure protection, des performances améliorées et une meilleure connaissance de la situation.

L’armure appelée TALOS (Tactical Assault Light Operator Suit) est la vision du marine l’amiral William H. McRaven de la Socom ou commandement des opérations spéciales américaines. Il a mis au défi, en septembre dernier, l’industrie et les représentants de la défense de venir proposer des concepts et des technologies permettant de faire de cette armure une réalité.

Les fonctionnalités exactes de TALOS n’ont pas été données mais l’objectif est de fournir aux opérateurs une armure plus légère, plus efficace, offrant une protection balistique de tout le corps et une force surhumaine. Des antennes et des ordinateurs embarqués dans l’armure donneront à l’utilisateur une vue détaillée de la situation en fournissant des informations en temps réel, compréhensibles et conviviales des champs de bataille.

Le chauffage et le refroidissement intégrés permettront de réguler la température à l’intérieur de l’armure. Les capteurs intégrés vont surveiller la température de l’opérateur, la température de la peau, la fréquence cardiaque, la position du corps et le niveau d’hydratation. Dans le cas où l’opérateur est blessé, l’armure peut commencer à administrer les premiers soins de sauvetage en fournissant de l’oxygène ou en contrôlant l’hémorragie.

Fieldson affirme que l’analogie avec l’armure que le personnage Tony Stark portait dans les films ‘Iron Man‘ peut être un peu exagérée car le TALOS, par exemple, pour un début ne devrait pas voler. Mais à part cela tout le reste sera possible avec cette armure.

Pour compenser le poids des ordinateurs, des capteurs et autres équipements, comme les armes, qui composent l’armure, les opérateurs auront un exosquelette qui rappelons-le est un mécanisme qui porte le poids de la charge ou qui vous aide. Elle peut ainsi augmenter votre force. Le film Elysium en fait une démonstration.

Un autre problème serait l’énergie portable nécessaire pour faire fonctionner les systèmes et l’exosquelette motorisé. Il faudra nécessairement des batteries bien plus performantes que celles qu’on a aujourd’hui.

Bien entendu ce projet est une coopération entre plusieurs services comme la DARPA, des centres de recherche militaires américains comme l’Agence de recherche des projets avancés de défense ou le laboratoire Natick, sans oublier les universités et les entreprises privées. Et les tâches sont divisées entre eux. La DARPA, par exemple travaille sur un projet capable de stimuler l’endurance des troupes et leur capacité sans sacrifier la vitesse ou l’agilité. Cela se traduit par un sous-vêtement léger qui pourrait augmenter les forces musculaires de celui qui le porte.

Bon nombre des technologies individuelles en cours de développement montrent une promesse réelle pour réduire les blessures, la fatigue et améliorer l’endurance. Maintenant, nous visons à les combiner en un seul système que presque chaque soldat pourrait porter et qui offrirait des avantages décisifs dans les conditions du monde réel.

Joseph Hitt, lieutenant-colonel de l’armée et responsable du programme Warrior Web de la DARPA.

Le laboratoire Natick quant à elle s’occupe d’identifier les hautes technologies mobiles susceptibles d’être utilisées dans l’armure avec des plans pour les intégrer dans le système TALOS de première génération qui sera prête pour une démonstration en fin Juin d’après les ingénieurs de Natick. Le personnel de Natick sert aussi de spécialistes pour le projet TALOS, en particulier dans les domaines de la mobilité, les performances humaines et de la gestion thermique.

Socom a invité aussi le secteur privé; pas seulement les partenaires traditionnels mais aussi ceux qui n’ont jamais travaillé avec eux à participer au programme TALOS. L’appel a suscité beaucoup d’intérêt. La séance de planification TALOS de l’été dernier a attiré des représentants de 80 collèges, 10 universités et quatre laboratoires nationaux. Lors d’une manifestation en Juillet, 80 entreprises ont démontré des technologies allant de l’armure de pointe (certains utilisant des armures liquides qui se transforment en solide à l’impact de projectiles grâce à des variations du champ électromagnétique), jusqu’à des alimentations de mécanismes d’exosquelette.

L’objectif de Socom selon Fieldson est d’avoir un prototype TALOS dans la prochaine année et d’avoir la combinaison prête pour les essais en plein champ de bataille dans les cinq ans.

Bien que le TALOS soit initialement destiné aux forces spéciales impliquées dans des missions à haut risque, il pourra aussi être utilisé par des agences de sécurité conventionnelles.

Source: Dodlive

À propos Kamleu Noumi Emeric

Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J'ai une grande passion pour l'art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Google+.

Consultez également

Siemens lance le premier tramway autonome au monde en Allemagne

Siemens lance le premier tramway autonome au monde en Allemagne

Il fallait bien s’y attendre, les moyens de transport migrent vers la conduite autonome. Les …