Japon La 6G dévoilé, 20 fois plus rapide que la 5G - une révolution technologique!

Japon: La 6G dévoilé, 20 fois plus rapide que la 5G – une révolution technologique!

Un consortium d’entreprises japonaises, composé notamment de DOCOMO, NTT Corporation, NEC Corporation et Fujitsu, a récemment fait une percée dans le domaine des technologies de communication sans fil avec la construction du tout premier appareil 6G au monde.

Ce dispositif révolutionnaire est capable de transmettre des données à une vitesse incroyable de 100 gigabits par seconde (Gbps) sur une distance de plus de 90 mètres, soit 20 fois plus rapide que la norme actuelle 5G. Selon Statista, cette vitesse de transfert de données équivaut à la transmission sans fil de cinq films en haute définition par seconde et dépasse même les vitesses moyennes de 5G de T-Mobile aux États-Unis, qui sont environ 500 fois plus lentes.

Les tests récents, dont les résultats ont été annoncés conjointement le 11 avril dernier, montrent que l’appareil sans fil du consortium est parvenu à transmettre des données à 100 Gbps en intérieur sur la bande des 100 gigahertz (GHz) et en extérieur sur la bande des 300 GHz qui se situe en dessous de l’infrarouge dans le spectre électromagnétique. Ces tests ont été réalisés sur une distance de 100 mètres (328 pieds), comme l’ont indiqué les représentants du consortium dans leur communiqué.

Cette avancée technologique majeure souligne le potentiel de la 6G pour offrir des vitesses de transmission encore plus rapides, ce qui pourrait avoir de nombreuses applications bénéfiques, notamment dans le streaming vidéo haute résolution et la communication entre véhicules autonomes.

Déployée en 2019, la 5G est actuellement la norme de communication sans fil la plus récente et est utilisée par presque tous les nouveaux smartphones. Les vitesses moyennes de T-Mobile aux États-Unis sont d’environ 204,9 mégabits par seconde (Mbps), tandis que la vitesse maximale théorique de la 5G est d’au moins 10 Gbps. Pourtant, les scientifiques ne se reposent pas sur leurs lauriers et travaillent déjà sur la prochaine génération de norme de communication sans fil : la 6G. Selon la GSM Association (GSMA), cette nouvelle technologie est en cours de développement et devrait être déployée d’ici le début des années 2030.

La principale différence entre la 5G et la 6G réside dans les bandes de fréquences du spectre électromagnétique utilisées. En effet, le fonctionnement à partir de bandes de fréquences plus élevées se traduit généralement par des vitesses de transmission encore plus rapides. La technologie 6G promet également des améliorations considérables en termes de capacité du réseau, permettant à davantage d’appareils de rester connectés simultanément. Cela pourrait résoudre des problèmes tels que la perte de signal dans des lieux très fréquentés comme les concerts et les évènements sportifs.

Selon 6GWorld, les signaux 5G sont généralement transmis dans des bandes inférieures à 6 GHz et peuvent être étendus à des bandes d’environ 40 GHz, également appelées “bandes d’ondes millimétriques”. En revanche, la 6G devrait utiliser des bandes de fréquences encore plus élevées, appelées “sub-THz”, qui se situent entre 100 GHz et 300 GHz, selon Nokia. Bien que cela permette d’atteindre des vitesses de transmission plus rapides, cela peut également entraîner davantage d’interférences avec l’environnement, car ces signaux ont plus de chances d’être bloqués, en particulier à l’intérieur des bâtiments.

Le passage à la 6G pourrait débloquer de nouvelles technologies telles que la communication holographique et des expériences encore plus fluides de réalité virtuelle (VR) et de réalité mixte. Cependant, comme la 6G repose sur des bandes de fréquences bien plus élevées, il sera nécessaire de mettre en place une infrastructure entièrement nouvelle pour transmettre et amplifier les signaux, et les smartphones ou les appareils de réalité virtuelle devront être équipés d’antennes 6G.

Même si des vitesses encore plus impressionnantes ont déjà été atteintes lors de tests antérieurs, ceux-ci étaient généralement réalisés sur de plus courtes distances. Par exemple, une autre équipe de scientifiques au Japon a réussi à atteindre un record de vitesses 6G allant jusqu’à 240 Gbps, mais sur une distance de seulement 66 pieds (20 m), comme l’ont publié leurs résultats dans la revue IEICE Electronics Express le 10 février.

Mais comment les entreprises japonaises ont-elles réussi à fabriquer cet appareil 6G si performant ?

Selon le communiqué officiel de DOCOMO, celui-ci détaille les différentes étapes du travail de recherche et développement effectué par chacune des entreprises partenaires :

  • DOCOMO a analysé les configurations des systèmes sans fil pour les applications de télécommunications en utilisant les fréquences à 100 GHz et a conçu des équipements de transmission sans fil capables d’atteindre des débits de données allant jusqu’à 100 Gbps sur une distance de 100 mètres.
  • NTT Corporation, principal fournisseur de télécommunications au Japon, a quant à lui mis au point des appareils haut de gamme à 300 GHz qui peuvent transmettre jusqu’à 100 Gbps par canal sur une distance de 100 mètres.
  • NEC, une entreprise informatique japonaise, a créé une antenne à commande de phase active à éléments multiples (APAA) comportant plus de 100 éléments d’antenne.
  • Enfin, Fujitsu, une société d’électronique japonaise, a mis au point des semi-conducteurs capable de booster les signaux dans les fréquences à 100 GHz et 300 GHz avec une grande efficacité et un rendement élevé.

C’est ainsi qu’a pu être créé cet appareil 6G révolutionnaire, dont les performances permettent de visionner simultanément cinq films haute définition par seconde. En fait, la 6G pourrait même rendre le Wi-Fi inutile dans certaines situations. Nokia estime qu’il est possible que la technologie 6G soit disponible dans le commerce d’ici 2030. D’ici là, nous pouvons nous attendre à une poursuite du développement des réseaux 5G.

À propos Kamleu Noumi Emeric

Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J'ai une grande passion pour l'art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Facebook.

Consultez également

Capteurs électronique écologique en soies d'araignée qui va révolutionner la bioélectronique

Capteurs électroniques bio-inspirés en soies d’araignée : la révolution de la bioélectronique

Un groupe de chercheurs a récemment mis au point une nouvelle méthode innovante pour fabriquer …

Laisser un commentaire