Les extensions de blocage de publicité en danger sur Chrome avec Manifest V3

Les extensions de blocage de publicité en danger sur Chrome avec Manifest V3

En juin 2024, Google activera l’API, ou interface de programmation d’application​ Manifest V3, marquant une avancée significative dans le domaine des extensions Chrome. Cette nouvelle⁤ fonctionnalité permettra de rendre les extensions moins ​intrusives et de garantir une ​navigation plus fluide et sécurisée pour les utilisateurs.

Avec Manifest V3, Google cherche à réduire l’impact des extensions sur les performances du‌ navigateur. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, les développeurs seront en mesure d’optimiser leurs‍ extensions et​ de les rendre plus légères ‌en désactivant certaines⁤ tâches inutiles lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Cela contribuera à accélérer le chargement des pages web, à réduire la⁢ consommation de mémoire et à offrir une expérience ​de navigation plus ⁢agréable.

Cette initiative de Google ‌s’inscrit dans sa volonté de mettre en place des mesures de sécurité renforcées. En effet, l’API Manifest V3 permettra de ‍protéger les utilisateurs contre les extensions malveillantes ou​ qui collectent des données personnelles ​sans ⁣consentement. En désactivant les extensions inactives, Google‍ renforce la sécurité globale ‍de son navigateur et donne la ​priorité ⁣à la protection de la⁤ vie privée des utilisateurs.

Toutefois, Manifest V3 a été critiquée parce qu’elle impose des restrictions aux bloqueurs de publicité.

Manifest V2 étant obsolète, les extensions utilisant encore cette API ne sont plus prises en charge par le Chrome Web Store, mais elles peuvent encore être utilisées par les ordinateurs. Après le changement, prévu pour juin 2024, Manifest V3 sera la norme. Il est déjà pris en charge par Chrome 88 ou une version ultérieure.

Les bloqueurs de publicité sont une catégorie courante d’extensions pour les sites web. Presque tous ces bloqueurs de publicité utilisent des listes de filtrage, qui sont de longues listes d’adresses IP, de sous-domaines et de domaines filtrant le trafic web souvent appelés des ensembles de règles de filtrage. Cependant, Google a apporté quelques ajustements au type de filtrage actuellement prévu par rapport à ses plans initiaux.

En plus d’apporter des restrictions sur le nombres des règles pouvant être utilisés (50 ensembles de règles dans chaque extension, et 10 d’entre eux peuvent être activés à la fois), le filtrage aussi fait l’objet de nombreuses restrictions. Les éléments ne peuvent plus être filtrés à l’aide de la barre d’adresse du navigateur ou des en-têtes de réponse. De plus, les développeurs d’extensions sont limités dans les expressions régulières qu’ils peuvent utiliser, ainsi que d’autres limitations techniques.

Il s’agit d’un changement important qui rend le blocage des publicités moins flexibles, même s’il ne vise pas spécifiquement les bloqueurs de publicité. Mais en fin de compte, elle restreint l’API utilisée par certains bloqueurs de publicité et la remplace par une API moins efficace.

La limitation des extensions permet à Google de protéger votre vie privée contre les développeurs d’extensions et est décrite comme “un pas dans la direction de la confidentialité, de la sécurité et de la performance” par Google. Cependant, l’API Manifest V3 est qualifié de trompeuse et dangereuse par l’Electronic Frontier Foundation (EFF).

Manifest V3 est un autre exemple du conflit d’intérêts inhérent au fait que Google contrôle à la fois le navigateur web dominant et l’un des plus grands réseaux de publicité sur Internet.

Les extensions de blocage de publicités qui suivent et filtrent le trafic sur le web et dans les navigateurs risquent d’avoir beaucoup moins de fonctionnalités avec la nouvelle API. Les filtres publicitaires et les traqueurs de protection de la vie privée entrent dans cette catégorie. Étant donné que 75 % du million de sites les plus fréquentés sont dotés d’un tracker installé par Google, il n’y a rien d’étonnant à cela.

D’après plusieurs experts, les arguments avancés par Google ne sont pas suffisant pour justifier toutes ces limitations qui touchent beaucoup plus cette catégorie d’extension. Les utilisateurs de Chrome ne pourront bientôt plus utiliser leur bloqueur de publicité de manière aussi efficace et devront passer à un autre navigateur sans restriction pour utiliser cette fonctionnalité de blocage de publicités. Firefox a annoncé qu’il utilisera aussi Manifest V3 pour prendre en charge la compatibilité entre les navigateurs mais leur API n’aura pas les mêmes restrictions que celle de Chrome.

Loading spinner

À propos Kamleu Noumi Emeric

Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J'ai une grande passion pour l'art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Facebook.

Consultez également

Libérez votre potentiel avec le téléphone Linux XFone Mobile

Libérez votre potentiel avec le téléphone Linux XFone Mobile

Le XFone est bien plus qu’un simple téléphone portable. C’est un véritable outil de pointe, …

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires Inline
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais savoir ce que vous en pensez, S'il vous plaît laisser un commentaire.x