Accueil » Télécommunications » Accès » Google utilise des ballons pour offrir de l’internet haut débit

Google utilise des ballons pour offrir de l’internet haut débit

Près des deux tiers de l’humanité n’ont pas accès à l’Internet haut débit; cependant Google aimerait changer cela. Malheureusement, la mise en place d’une infrastructure dans les régions éloignées est couteuse et pas rentable pour les opérateurs. C’est ainsi que Google a dû trouver une solution appelée projet Loon. Dans le cadre de ce projet, Google a récemment lancé une série de ballons dans la stratosphère au-dessus de la Nouvelle-Zélande pour fournir une connectivité à large bande dans les zones rurales.

L’idée est de créer un réseau flottant à environ 20 km au-dessus de la surface de la Terre; assez haut pour éviter tout mauvais temps ou trafic d’avion. A cette altitude, les vents sont plus doux, entre 8 à 32,2 km/h, mais toujours assez fort pour déplacer les ballons vers d’autres lieux. Pour déplacer les ballons, on peut les élever ou les abaisser en fonction de la direction du vent et en jouant sur la pression de l’air.

Google utilise des ballons pour offrir de l'internet haut débit

L’enveloppe de chaque ballon est faite de feuilles de plastique en polyéthylène et mesure 15x12m lorsqu’il est gonflé. Ils sont construits pour résister aux pressions supérieures à celles reçues par les ballons de météo. Mais ils peuvent aussi évacuer un peu de gaz pour diminuer la pression; et ils possèdent un parachute pour un atterrissage en douceur si nécessaire. Les chercheurs de Google estiment que l’enveloppe du ballon pourrait supporter l’ensemble du dispositif en l’air pendant plus de 100 jours avant d’être contrôlée.

Le ballon transporte de l’électronique qui se trouve en dessous. Ce boitier contient des antennes radio pour communiquer avec le sol et d’autres ballons, de GPS, des capteurs, des instruments de contrôle de conditions climatiques, et des circuits nécessaires pour commander l’ensemble du système. Des panneaux solaires sont utilisés pour fournir 100 watts de courant aux composants électroniques et peuvent charger une batterie embarquée pendant quatre heures pour une utilisation de nuit. Les ballons fonctionnent entièrement sur des sources d’énergie renouvelables.

Google utilise des ballons pour offrir de l'internet haut débit

Google utilise des ballons pour offrir de l'internet haut débit

Selon Google, le réseau du projet Loon peut fournir des vitesses de connexion comparables à la 3G avec chaque ballon couvrant une superficie au sol d’environ 40 km de diamètre. Plutôt d’utiliser une connexion Wi-Fi, les ballons se connectent à Internet à partir d’un opérateur sur terre et diffusent internet auprès des foyers via une fréquence radio sur les bandes ISM. Cela permet d’éviter les interférences tout en couvrant une plus grande distance. Toute personne voulant se connecter devra installer une antenne spéciale à l’extérieur de leur maison pour recevoir le signal et déchiffrer les données. Si les utilisateurs sont dans une zone éloignée, le ballon va transmettre le signal au prochain ballon et ainsi de suite jusqu’à arriver à destination.

Google a également mis en place un centre de contrôle du projet Loon pour traquer les ballons à tout moment et s’assurer qu’ils restent opérationnels et correctement espacés. Le centre de contrôle assurera également la coordination avec les autorités locales de l’aviation pour connaitre l’espace aérien réservé aux ballons.

Google utilise des ballons pour offrir de l'internet haut débit

Le projet Loon a lancé son tout premier ballon près du lac Tekapo, en Nouvelle-Zélande, le matin du 14 juin 2013. Au cours des jours suivants, l’équipe a lancé 30 ballons dans le ciel dans le sud de l’île de Nouvelle-Zélande pour tester leurs capacités, avec l’aide d’un petit groupe de bénévoles.

L’équipe de recherche travaille en étroite collaboration avec des testeurs afin de déterminer la qualité du service Internet. Si tout va bien, Google espère que son projet ne va pas seulement apporter de l’internet haut-débit et abordable dans les régions éloignées, mais aussi rétablir Internet rapidement après une catastrophe.

Source: Project Loon

À propos Kamleu Noumi Emeric

Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J'ai une grande passion pour l'art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Google+.

Consultez également

Les signaux électromagnétiques peuvent causer le cancer

Les signaux électromagnétiques peuvent causer le cancer

Depuis des années, des chercheurs affirmaient qu’une exposition prolongée aux rayonnements électromagnétiques (téléphone, Bluetooth, routeur …