Accueil » Technologies » Les scientifiques ont créé un patch cutané intelligent
Les scientifiques ont créé un patch cutané intelligent

Les scientifiques ont créé un patch cutané intelligent

Lorsqu’on est atteint de maladies curables sur de longues périodes, l’une des difficultés que l’on rencontre souvent est l’oubli de la prise des médicaments. Pour résoudre ce problème, un groupe de scientifiques a créé un patch cutané intelligent qui peut automatiquement distribuer les médicaments au moment opportun.

En effet, de plus en plus de médicaments sont prescrits pour soigner qu’une seule maladie. C’est difficile de respecter la posologie et même le dosage des médicaments ce qui conduit souvent à des milliers de morts par an. L’objectif derrière ce patch cutané intelligent est double: Contrôler les organes vitaux et administrer les médicaments automatiquement.

Ce patch cutané a été fabriqué à partir de nanomatériaux et contient des nanoparticules de silice activées par la chaleur. Il est de forme rectangulaire et mesure environ 5 cm. Ces nanoparticules présentes dans le patch sont capables de mesurer avec précision l’activité musculaire et surveiller les symptômes liés à la maladie. Ces informations seront ensuite utilisées pour délivrer ou arrêter intelligemment les médicaments dans le corps. Il peut être très utile lors des crises. Par exemple, lors des convulsions ou overdose, le patch peut administrer des solutions pour les arrêter.

D’autres technologies pourraient être intégrées dans le patch à l’avenir pour améliorer le traitement et même permettre de le modifier à distance. Ainsi, les médecins seront en mesure de surveiller à distance les signes vitaux, effets indésirables et les symptômes d’un patient, et configurer le patch pour qu’il délivre ou non un médicament.

Les gens sont très intéressés par l’administration continue et contrôlée de médicaments. Dans l’avenir, les composants sans fil devraient être intégrés permettant ensuite au système d’être connecté à des réseaux sans fil.

– Dae-Hyeong Kim, co-auteur de l’étude.

Cependant, cette technologie n’est pas pour demain. Il faudra attendre au moins 5 ans avant de voir ce patch sur le marché. Les résultats de l’étude a été publiées sur Nature Nanotechnology.

À propos Kamleu Noumi Emeric

Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J’ai une grande passion pour l’art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Google+.

Consultez également

Les ransomwares, le nouveau fléau informatique

Les ransomwares, le nouveau fléau informatique

Ce mot ne vous dit peut-être rien et pourtant il y a quelques semaines les …