Accueil » Technologies » Les futurs Phares feront disparaitre la pluie ou la neige
Les futures Phares feront disparaitre la pluie ou la neige

Les futurs Phares feront disparaitre la pluie ou la neige

Conduire la nuit quand il pleut ou quand il neige peut être très dangereux. C’est parce que les phares, en plus d’éclairer la route et de l’environnement, éclairent aussi la pluie ou la neige en les faisant apparaître comme des points lumineux. Par conséquent, la vue du conducteur est gênée par des gouttes de pluie ou les flocons de neige éclairés par les phares. Mais à l’avenir, les phares pourront rendre la pluie et les flocons de neige invisible et permettre ainsi au conducteur de voir clairement la route.

Les futurs Phares feront disparaitre la pluie ou la neige

Une équipe de chercheurs de l’Université Carnegie Mellon cherche à développer un système de phares intelligents qui va masquer la chute de pluie, aider à accroître la visibilité et ainsi améliorer la sécurité des véhicules sur les routes en cas de pluie ou de neige. Le système mis au point pour les phares “intelligents” comprend une caméra, un projecteur, un diviseur de faisceau et un processeur. La caméra détermine d’abord la précipitation sur le terrain, ensuite le processeur va prédire avec bien sûr un taux d’erreur où les futures gouttes de pluie vont tomber. Cette prédiction est ensuite envoyée au projecteur qui va commencer à régler les faisceaux de lumière simultanément afin qu’ils n’éclairent pas les gouttes de pluie. Ainsi les phares pourront éclairer la route de manière adéquate.

Les futures Phares feront disparaitre la pluie ou la neige

Chaque processus, depuis la capture de l’image à travers la caméra jusqu’au réglage du faisceau, se produit en seulement 13 millisecondes (actuellement à 1 ms). Le phare intelligent évite d’éclairer des gouttes de pluie. En conséquence, il n’y a pas de réflexions sur les gouttes de pluie et le conducteur peut voir clairement la route sans aucune distraction.

Srinivasa Narasimhan, professeur agrégé en robotique à Carnegie Mellon dit: Une bonne chose, c’est que ce ne sera pas une catastrophe si le système est défaillant. Si il ne fonctionne pas, il deviendra juste un phare normal .

À l’heure actuelle, les chercheurs ont obtenu 79% de taux de réussite avec ce système à des vitesses lentes (environ 30 km/h). A 97 km/h, le taux a baissé d’environ 20%. Avec l’aide de ce système de phares intelligents, Les conducteurs auront une vue à 70% meilleure qu’avec les phares traditionnels jusqu’à 13 mètres devant la voiture.

Publicités

Source: Carnegie Mellon University

À propos Kamleu Noumi Emeric

Kamleu Noumi Emeric
Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J'ai une grande passion pour l'art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Facebook.

Consultez également

Le drone autonome révolutionaire Skydio 2

Le drone autonome révolutionnaire Skydio 2

Jusqu’à présent le développement des robots ou drones dans le domaine public relevait plus d’une …

Laisser un commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de