Accueil » Technologies » Fujitsu utilise l’imagerie faciale pour mesurer le pouls
Fujitsu utilise l'imagerie faciale pour mesurer le pouls

Fujitsu utilise l’imagerie faciale pour mesurer le pouls

Les laboratoires de Fujitsu ont développé une technologie permettant de mesurer le pouls d’une personne à partir de son image faciale prise avec un appareil photo intégré à un PC, un smartphone ou une tablette. L’objectif de Fujitsu est d’aider les gens à suivre leurs informations de santé en temps réel et de les stocker en ligne (Cloud) pour une analyse ultérieure par leur médecin par exemple.

Similaire à la technologie développée par l’Université Ben-Gurion de Néguev, l’objectif du détecteur de pouls est d’automatiser la surveillance de l’état de santé et d’être omniprésent. Il fonctionne en mesurant la luminosité du visage d’une personne. La lumière contient la lumière verte qui est absorbée par l’hémoglobine dans le sang. La mesure de la quantité de vert dans la lumière réfléchie par la surface du visage donne une mesure de l’hémoglobine et donc du débit sanguin. Par conséquent, le pouls peut être mesuré.

Fujitsu utilise l'imagerie faciale pour mesurer le pouls

Cette détection ne nécessite aucun matériel supplémentaire. Une simple caméra intégrée dans un dispositif et pouvant faire un enregistrement de quelques secondes peut faire l’affaire. La caméra surveille en permanence le visage des personnes et attend le moment où le visage ne bouge pas pour éviter des données contradictoires avant d’enregistrer une vidéo. Il calcule ensuite la proportion des éléments rouges, bleus et verts sur une certaine zone de la face et en extrait les données de forme d’onde verte et calcule le pouls à partir des pics les plus lumineux de la forme d’onde. De cette façon, l’impulsion peut être continuellement surveillée et enregistrée.

Fujitsu voit leur technologie être aussi utilisée dans le domaine de la sécurité. Le détecteur de pouls ne fonctionne pas uniquement sur les appareils portables et les PC, mais aussi sur les téléviseurs, les miroirs et autres matériels devant lesquels les personnes peuvent être immobiles pendant quelques secondes le temps de prendre une vidéo. De plus, les détecteurs pourraient être intégrés dans les portes et les points de contrôle comme dans les aéroports pour détecter des personnes suspectes ou ceux qui sont malades.

La technologie sera présentée à la Conférence générale d’IECE qui ouvre le 19 Mars 2013 à Gifu, au Japon.

Source: Fujitsu

À propos Kamleu Noumi Emeric

Je suis un ingénieur en télécommunications et je suis le créateur du site tech-connect.info. J'ai une grande passion pour l'art, les hautes technologies, les jeux, les vidéos et le design. Aimant partager mes connaissances, Je suis également blogueur pendant mon temps libre. Vous pouvez me suivre sur ma page sociale Google+.

Consultez également

Les signaux électromagnétiques peuvent causer le cancer

Les signaux électromagnétiques peuvent causer le cancer

Depuis des années, des chercheurs affirmaient qu’une exposition prolongée aux rayonnements électromagnétiques (téléphone, Bluetooth, routeur …